tierce


tierce

tierce [ tjɛrs ] n. f.
• 1119; fém. subst. de tiers
1Liturg. cathol. Petite heure de l'office, qui se récite après prime à la troisième heure de la computation juive (vers 9 h). « Les carillons chantant les heures canoniales, les primes et les tierces » (Huysmans).
2(1252) Féod. Droit d'un tiers perçu par le seigneur sur les fruits de la terre.
3(1372) Mus. Troisième degré de la gamme diatonique. médiante. Intervalle de tierce ou une tierce : intervalle de trois degrés (ex. do-mi). — (1633) Tierce majeure, de deux tons; mineure, d'un ton et un demi-ton. Tierce augmentée, diminuée.
4(1643) Escr. Troisième garde; position du poignet en dedans, horizontalement, permettant la riposte ou l'attaque en ligne basse. « Un dégagé de quarte en tierce » (Barbey).
5(1677) Trois cartes de même couleur qui se suivent. Tierce majeure, commençant par la carte la plus forte. Avoir une tierce à carreau.
6Imprim. Troisième et dernière épreuve d'un travail avant tirage; première feuille sortie de machine après calage de la forme. Vérifier les tierces.
7Métrol. Soixantième partie de la seconde. REM. On utilise aujourd'hui les dixièmes et centièmes de secondes.

tierce nom féminin (de tiers) Réunion de trois cartes d'une même couleur qui se suivent. (La tierce majeure réunit les trois plus fortes cartes d'une couleur.) Petite heure de l'office divin qui se dit de la 3e heure du jour (9 heures du matin). Intervalle de trois degrés dans l'échelle diatonique. (La tierce majeure comprend 2 tons, la tierce mineure 1 ton et 1 demi-ton diatonique ; elle peut, en outre, être diminuée ou augmentée.) Pièce héraldique constituée par trois burelles. Épreuve qui sert à vérifier si les corrections indiquées sur le bon à tirer ont bien été exécutées. ● tiers, tierce adjectif (latin tertius, troisième) En mathématiques, se dit d'une lettre portant en haut et à droite trois petits accents (‴). ● tiers, tierce (citations) adjectif (latin tertius, troisième) Emmanuel Joseph Sieyès Fréjus 1748-Paris 1836 Académie française, 1803. Qu'est-ce que le Tiers État ? Commentaire En 1789, Emmanuel Joseph Sieyès publia une courte brochure : Qu'est-ce que le Tiers État ? Il commençait par trois questions qui restent célèbres : « 1° Qu'est-ce que le Tiers État ? — Tout. 2° Qu'a-t-il été jusqu'à présent dans l'ordre politique ? — Rien. 3° Que demande-t-il ? — À être quelque chose. » Selon Sainte-Beuve, Chamfort n'aurait pas été étranger à cette formulation. ● tiers, tierce (difficultés) adjectif (latin tertius, troisième) Orthographe 1. Tiers fait tierce (avec un c) au féminin : une tierce personne. Remarque On retrouve le radical tierc- dans tiercé et tiercer. 2. On écrit sans trait d'union et sans majuscule : le tiers état, le tiers ordre, le tiers parti. ● tiers, tierce (expressions) adjectif (latin tertius, troisième) Assurance tierce collision, assurance des véhicules terrestres qui assure les accidents dus à certaines collisions (avec un autre véhicule, un piéton, etc.). Tiers état, sous l'Ancien Régime, ensemble des personnes qui n'appartenaient ni au clergé ni à la noblesse et qui formaient le troisième ordre du royaume. Tiers ordre, association pieuse affiliée à un ordre religieux, formée de fidèles, hommes ou femmes, vivant dans le monde ou de réguliers menant la vie commune selon la règle de l'ordre (franciscains, dominicains, Carmes) dont ils dépendent. Tierce personne, personne étrangère à un groupe de deux personnes ou plus de deux ; personne à laquelle une personne invalide a recours afin d'accomplir les actes de la vie courante. (Cette obligation matérielle entraîne une majoration de la pension d'invalidité ou de la pension vieillesse.)

tiers, tierce
n. m. et adj.
rI./r n. m.
d1./d Troisième personne. N'en parlez pas devant un tiers!
d2./d Partie d'un tout divisé en trois parties égales. Le tiers de neuf est trois.
d3./d DR Personne qui n'est pas partie à une convention.
Ayant cause à titre particulier.
rII./r adj.
d1./d Loc. Une tierce personne: une troisième personne.
d2./d Le tiers état ou, ellipt., le tiers: en France, sous l'Ancien Régime, fraction de la population n'appartenant ni à la noblesse ni au clergé.
d3./d RELIG CATHOL Tiers ordre, rassemblant des catholiques vivant dans le monde et soucieux de se perfectionner en s'inspirant de la spiritualité de tel ou tel ordre religieux.
d4./d DR Tiers porteur: cessionnaire d'une lettre de change.
Tiers détenteur: personne qui détient un immeuble grevé d'un privilège ou d'une hypothèque sans être personnellement tenue de la dette ainsi garantie.
Tiers arbitre: arbitre désigné pour départager, en cas de désaccord, les arbitres précédemment nommés.
Tierce opposition, exercée par une personne contre un jugement rendu en dehors d'elle.
d5./d MED Fièvre tierce: fièvre intermittente dont les accès reviennent tous les trois jours, observée dans certaines crises de paludisme.
————————
tierce
n. f.
d1./d MUS Intervalle de trois degrés. Tierce majeure (par ex., de do à mi naturel). Tierce mineure (de do à mi bémol).
d2./d RELIG CATHOL Prière récitée vers 9 heures du matin.
d3./d JEU Suite de trois cartes de la même couleur.

⇒TIERCE, subst. fém.
A. — [Désigne une pers.] Vieilli. Religieuse qui accompagnait une autre religieuse au parloir. Eh bien! que chuchotez-vous là? Ne savez-vous pas qu'à la grille il faut parler de telle sorte que la tierce entende? (MONTHERL., Port-Royal, 1954, p. 973).
B. — [Désigne une chose]
1. ANTIQ. ROMAINE. Troisième heure du jour. (Dict. XIXe et XXe s.).
2. DR. FÉOD. Droit d'un tiers perçu par le seigneur sur les fruits de la terre. La plupart des seigneurs de Franche-Comté se sont fait adjuger la tierce dans les bois communaux (Le Moniteur, t. 2, 1789, p. 368).
3. ESCR. ,,Position du dessus, ligne droite haute, main en pronation`` (PETIOT 1982). Parer en tierce. Le Perche du Coudray (...) préconise la riposte et la parade de tierce (Jeux et sports, 1967, p. 1430).
4. HÉRALD. ,,Figure constituée par trois burelles, plus rarement par trois cotices`` (PAST. Hérald. 1979). La tierce est placée, le plus ordinairement, au milieu de l'écu, horizontalement (GRANDM. 1852).
5. IMPR. Dernière épreuve avant le tirage, servant aux ultimes vérifications. Vous m'enverrez la tierce de la (feuille) 3 (2e vol. de la Physiologie). J'y jetterai un dernier coup d'œil (BALZAC, Corresp., 1829, p. 418).
6. JEUX (cartes). Suite de trois cartes dans la même couleur. Tierce majeure, mineure. Sa mère et le vieux Brotteau (...) faisaient une partie de piquet (...). La citoyenne annonçait sans vergogne « tierce au roi » (A. FRANCE, Dieux ont soif, 1912, p. 105).
7. LITURG. CATH. Heure canoniale qui se récite vers neuf heures (troisième heure du jour, entre prime et sexte). Après Tierce et avant la grand'messe de neuf heures, tous les religieux chantaient, à genoux, le psaume « Levavi oculos meos in montes » (HUYSMANS, Oblat, t. 2, 1903, p. 55). V. none B ex. de Potiron.
8. MÉTROL., vx. Soixantième partie de la seconde (unité de temps ou d'angle). Les différentes périodes solaires et lunaires, qui produisent les tierces, les secondes, les minutes, les heures (BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814, p. 252).
Rem. On emploie auj. les dixièmes, centièmes de seconde.
9. MUS. ,,3e degré de la gamme diatonique. Intervalle compris entre la tonique et ce 3e degré. Transpositions de cet intervalle`` (PINCH. Mus. 1973). Accord, intervalle de tierce; tierce majeure, mineure; tierce augmentée, diminuée. Son bonheur [au jeune Mozart] était de chercher des tierces sur le piano, et rien n'égalait sa joie lorsqu'il avait trouvé cet accord harmonieux (STENDHAL, Haydn, Mozart et Métastase, 1817, p. 214). Le champ mélodique est extrêmement réduit, il ne dépasse pas une quinte, dans tout le lied ; le plus grand intervalle est une tierce, et elle n'apparaît qu'aux fins de périodes (ROLLAND, Beethoven, t. 1, 1937, p. 174).
C. — Arg. Bande d'individus dangereux. Ah! bon Dieu! non, j'suis pas de leur tierce: J'suis un trimardeur, un voyou, J'fais pas parti du haut commerce, Ej'vends mon crayon pour un sou (BRUANT, Sur la route, 1899, p. 51 ds CELLARD-REY 1980).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1. a) 1119 tierce « la troisième heure du jour » (PH. DE THAON, Comput, éd. E. Mall, 252: Tierce, midi e nune; ds l'éd. I. Short: Terce); b) 1121-34 liturg. cath. (ID., Bestiaire, éd. E. Walberg, 263: tierce chantum); c) ca 1160 antiq. romaine tierce « la 2e des quatre divisions du jour » (Enéas, éd. J. J. Salverda de Grave, 5449); 2. 1255 dr. féod. (Lett. de Simon, sire de Chastelvillain, Sept-Fonts,Vauclair, Arch. Allier ds GDF. Compl.: sanz tierces); 3. a) 1372 mus. (DENIS FOULECHAT, trad. J. DE SALISBURY, Policraticus, éd. Ch. Brucker, f° 21 r°, col. 1: par tierces, quintes, sisiemes, doubles tons); 1627 (MERSENNE, Corresp., éd. P. Tannery et C. de Waard, t. 1, p. 603: [les sons] qui font l'octave, la quinte, la quarte, la tierce et la sixte); 1635 tierce majeure, tierce mineure (ID., ibid., t. 5, p. 306: trois tierces majeures ou mineures); 1694 tierce diminuée, tierce superflue (CORNEILLE); 1834 tierce augmentée (FETIS, La Musique mise à la portée de tout le monde, Paulin, p. 390 ds QUEM. DDL t. 30); b) 1636 « jeu de l'orgue » (MERSENNE, Harmonie universelle, Instruments, l. 6, p. 369); 4. 1560 impr. (doc. ds P. CHAIX, Rech. sur l'impr. à Genève de 1550 à 1564, p. 24 ds WOLF (L.) Buchdruck, p. 182: la tierce ou quarte de chascune forme); 5. a) 1624 « la soixantième partie de la seconde » (MERSENNE, Impiété des déistes, p. 106); b) 1624 géom. « la soixantième partie de la seconde (d'angle ou d'arc) » (ID., ibid., p. 107); 6. 1653 escr. (BESNARD, Le Maistre d'armes libéral, Rennes ds PETIOT: la botte en tierce); 1654 (CYRANO DE BERGERAC, Le pédant joué ds Œuvres diverses, éd. F. Lachèvre, p. 200: je me serois allongé de tierce); 7. 1665 relig. « religieuse qui accompagnait une autre religieuse au parloir » (Les Constitutions du Monastère de Port Royal du S. Sacrement, chap. 23, p. 156); 8. 1671 hérald. (POMEY); 9. 1677 jeux (MIEGE: Tierce, au Jeu de Piquet [...] Tierce majeur); 1680 (RICH.: tierce major [...] tierce de Dame [...] tierce de valet); 1690 (FUR.: tierce de roy); 1765 (Encyclop.: tierce au roi [...] tierce-majeure); 10. a) [1875 « bande d'individus dangereux » (s. réf. ds ESN. 1966 et CELLARD-REY 1980)] 1880 (A. HUMBERT, Mon bagne, chap. VI, feuilleton 26: la tierce (bande); chap. VII, feuilleton 45: ces pègres de la tierce); b) 1878 « agents de police » (RIGAUD, Dict. jargon paris., p. 324: Tierce. Agents de police en nombre [déf. contestée par CHAUTARD Vie étrange Argot 1931, p. 148]). Fém. subst. de tiers1. Fréq. abs. littér.:131. Bbg. BELLENGER (Y.). Le Vocab. de la journée et des moments dans la poésie du XVIe s. In: Bellenger (Y.). Dix ét. sur le XVIe et le XVIIe s. Paris, 1982, p. 28, 29, 47. — CHAUTARD Vie étrange Argot 1931, p. 148. — QUEM. DDL t. 30, 40.

tiers, tierce [tjɛʀ, tjɛʀs] adj. et n. m.
ÉTYM. XIIIe, adj. m.; tierz, v. 1160; adj. fém., XIIIe; terce, 980; du lat. tertius.
———
I Adj.
1 Vx. Troisième. || Le tiers jour (→ Exotique, cit. 1). || Un tiers crieur (→ Savant, cit. 1, Montaigne). Littér. || Le Tiers livre, de Rabelais.
1 Je vous défendrais de le voir et d'échanger avec lui aucune parole, soit dans ma maison, soit dans une maison tierce (…)
A. de Musset, les Caprices de Marianne, II, 9.
2 Loc. Vieilli. Remettre en tierce main. || De seconde ou de tierce main (cit. 72, Valéry).Mod. || Une tierce personne (→ Interprète, cit. 2) une troisième personne, et, par ext., une personne étrangère (à une affaire…). → ci-dessous, II, 1.
(1765). Dr. || Tiers arbitre ou tiers-arbitre : celui qui a mission de départager des arbitres en désaccord. Surarbitre (→ Amiable, cit. 2). || Tiers expert. || Tiers acquéreur; tiers détenteur (cit. 2). || Tiers opposant; tierce opposition, exercée par une personne sur un jugement qui porte préjudice à ses droits (mais où elle n'a pas été appelée).Tiers porteur d'un effet de commerce : celui à qui l'effet est transmis par endossement.Assurance tierce : assurance automobile offrant à l'assuré un remboursement des dommages subis par son véhicule dans tous les cas. || Assurance tierce-collision (ou assurance au tiers) : assurance qui ne rembourse que le dommage causé à autrui lorsque l'assuré se trouve dans son tort.
1.1 Vous avez une assurance tierce-collision, un cycliste se jette sous vos roues, vous tuez le cycliste ou vous bousillez la voiture ?
S. de Beauvoir, les Belles Images, p. 211.
(1538). Méd. || Fièvre tierce, qui revient le troisième jour (en comptant le premier jour de fièvre), qui laisse un jour de répit entre deux jours de fièvre.
Tiers parti (vieilli), qui se forme entre deux autres partis.Tiers état. État (cit. 93, 95 et supra); ellipt le tiers (→ ci-dessous, II., 2.).Tiers ordre. Ordre (cit. 43 à 45 et supra).Imprim. || Tierce épreuve. 2. Tierce (I., 6.).
(1952, → ex. ci-dessous). || Tiers monde : ensemble des pays non-alignés (aussi appelés pays en développement), par référence au tiers état. 1. P. M. A. || « Les pays sous-développés, le 3e monde, sont entrés dans une phase nouvelle (…) enfin ce Tiers-Monde ignoré, exploité, méprisé comme le Tiers-État, veut, lui aussi, être quelque chose » (A. Sauvy, in l'Observateur, 14 août 1952). Tiers-mondisme, tiers-mondiste; et aussi Quart monde (2.). — Pour tiers monde, de nombreuses combinaisons graphiques (majuscules ou minuscules, présence ou absence de trait d'union) sont attestées.
2 La Conférence tenue à Bandoeng en avril 1955, par les délégués de vingt-neuf nations asiatiques et africaines (…) manifeste l'accès, au premier plan de la scène politique internationale, de ces peuples qui constituent un « Tiers Monde » entre les deux blocs, selon l'expression d'A. Sauvy.
G. Balandier, in le « Tiers Monde », p. 369.
2.1 (…) tout ce qui fausse radicalement les rapports (y compris politiques et économiques) avec les peuples de ce que l'on appelle « le tiers monde », c'est-à-dire du monde non occidental contre lequel, depuis un demi-millénaire, tout a été mis en œuvre, depuis le pillage de leurs richesses et la destruction de leurs structures sociales, jusqu'à la négation de leur culture, pour arrêter leur développement.
Roger Garaudy, Parole d'homme, p. 146.
———
II N. m. (XIIIe; tierz, v. 1190).
1 Troisième personne. || Un couple et un tiers.(1676). || Être en tiers.
3 (…) mon ami m'accompagnait; le sieur Santerre était en tiers (…)
Beaumarchais, Mémoires sur l'affaire Goëzman, p. 16.
Dr. Personne qui n'est pas, et n'a pas été partie à un contrat, à un jugement (→ Indifférent, cit. 1, Pascal). || Le demandeur, le défendeur et les tiers (→ Incident, cit. 12). || Collusion entre deux personnes au préjudice d'un tiers.Ayant cause à titre particulier. || Un testament fait à un tiers (→ Fidéicommis, cit.).
Personne étrangère (à une affaire, à un groupe). Étranger, inconnu. || Devant les tiers (→ Engueuler, cit. 5). || Apprendre quelque chose par un tiers (→ Potin, cit. 2).Ne supporter personne en tiers (→ Morganatique, cit.).
4 (…) le vieux n'insista point, car il estimait que ces choses-là ne regardent pas les tiers.
Maupassant, Pierre et Jean, VI.
5 (…) je me refuse à prendre une décision aussi grave et à voter la mort, fût-ce d'une seule personne, devant un tiers qui nous écoute (…)
J. Giraudoux, la Folle de Chaillot, II, p. 129.
Loc. (1656). Le tiers et le quart : la troisième, la quatrième personne quelconque; n'importe qui. || « Et l'on y sait médire et du tiers et du quart » (Molière, Tartuffe I, 1).Loc. fam. Se moquer, se ficher du tiers comme du quart, des uns comme des autres. || S'en ficher, s'en moquer du tiers comme du quart (incorrect) : s'en moquer complètement.
6 Il racontait de vieilles histoires, se moquait du tiers et du quart, faisait de bons mots.
S. de Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée, p. 108.
2 Troisième terme, troisième élément. || Principe du tiers exclu. Milieu (principe du milieu [II. 2. log.] exclu).
(1675, cit. 6.1). || Le tiers : le tiers état (cit. 131), le peuple.
6.1 En même temps, Monsieur de Saint-Malo se botte pour le clergé; Tonquedec voulut aller pour la noblesse; mais M. de Rohan, président, a voulu aller lui-même, et un autre pour le tiers.
Mme de Sévigné, Lettre à Mme de Grignan, 17 nov. 1675, Correspondance, t. II, Pl., p. 166.
3 La troisième partie d'un tout; fraction d'un tout divisé en trois parties égales. || Un tiers de lieue (→ Descente, cit. 2), des voix (→ Exclusif, cit. 9). || Un tiers de la cour, de sa superficie (→ Fosse, cit. 1). || Description trop longue d'un tiers (→ Griffonner, cit. 9), d'un bon tiers. || Les deux tiers (d'un tout). → Arriver, cit. 2; reprendre, cit. 8. || Rabattre (cit. 2) les deux tiers. || Les deux premiers tiers du XIVe siècle (→ Perpendiculaire, cit. 2).Par ext. Partie importante, mais inférieure à la moitié.
7 La marquise avait eu, dans la force du terme, ce qu'on appelle une jeunesse orageuse; en avouant le tiers de la vérité, elle était déjà très divertissante, et avec sa nièce, après dîner, elle en avouait quelquefois la moitié.
A. de Musset, Nouvelles, « Emmeline », III.
Loc. Tiers consolidé.Dr. fisc. || Tiers provisionnel : acompte que doit verser, aux mois de février et de mai, toute personne assujettie à l'impôt sur le revenu, et qui est égal au tiers de l'imposition de l'année précédente.
8 Il venait de payer son tiers provisionnel (…) et il lui restait de quoi s'offrir un verre d'eau, mais sans bulles.
Claude Courchay, La vie finira bien par commencer, p. 63.
Législ. soc. || Tiers payant : modalité d'application des assurances (maladie, maternité, accidents du travail) selon laquelle l'organisme assureur paie directement le praticien traitant, l'établissement d'hospitalisation, etc.
DÉR. 2. Tierce, tiercelin, tiercer, tierceron. — V. Tiercelet.
COMP. Tiercefeuille, tiers-an, tiers-point. (De tiers monde) Tiers-mondisme.
————————
1. tierce [tjɛʀs] adj.
Fém. de tiers, adj. Tiers.
————————
2. tierce [tjɛʀs] n. f.
ÉTYM. V. 1119, au sens 1., b; fém. substantivé de tiers.
———
I
1 a Antiq. rom. Deuxième des quatre divisions du jour, chez les Romains; heure à laquelle elle commençait (vers neuf heures). || Tierce et sexte.
b Liturg. cathol. Petite heure (cit. 44) de l'office, qui se récite après prime, à la troisième heure de la computation juive (vers 9 h). || Tierce pontificale, qui précède la messe pontificale.
2 (1252). Féod. Droit d'un tiers perçu par le seigneur sur les fruits de la terre.
3 (1669). Mus. Troisième degré de la gamme diatonique. Médiante. || Intervalle de tierce, ou tierce : intervalle (consonance) de trois degrés (ex. : do-mi).(1690). || Tierce majeure (cit. 2), de deux tons; mineure, d'un ton et un demi-ton. || Tierce augmentée, diminuée.
4 (1643). Escr. Troisième garde : position du poignet en dedans, horizontalement, permettant la riposte ou l'attaque en ligne basse. || Pousser en tierce (→ 2. Parer, cit. 1).Un dégagé de quarte (cit.) en tierce. Par anal. || Poignée de main qui se donne en tierce (Goncourt, Journal, 3 févr. 1895).
5 (1677). Cartes. Trois cartes de même couleur qui se suivent. || Tierce majeure, commençant par la carte la plus forte (as, en général). || Tierce à la dame, commençant par la dame.
6 (1680). Imprim. Troisième et dernière épreuve d'un travail avant tirage; première feuille sortie de machine après calage de la forme.
7 (1680). Métrol. (Anciennt). Soixantième partie de la seconde. || Une minute, douze secondes et cinq tierces.REM. On utilise aujourd'hui les dixième et centième de seconde.
———
II (1680). Religieuse qui accompagnait une autre religieuse au parloir et se tenait en tiers.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • tiercé — tierce [ tjɛrs ] n. f. • 1119; fém. subst. de tiers 1 ♦ Liturg. cathol. Petite heure de l office, qui se récite après prime à la troisième heure de la computation juive (vers 9 h). « Les carillons chantant les heures canoniales, les primes et les …   Encyclopédie Universelle

  • Tierce — comes from the Latin word for third and can refer to: Tierce an old English unit of volume Tierce an organ stop, also known as a seventeenth Tierce (fencing) a fencing maneuvre Tierce (CMS) an open source content management system Tierce a… …   Wikipedia

  • Tiercé — The Town Hall …   Wikipedia

  • Tierce — Tierce, n. [F. tierce a third, from tiers, tierce, third, fr. L. tertius the third; akin to tres three. See {Third}, {Three}, and cf. {Terce}, {Tercet}, {Tertiary}.] 1. A cask whose content is one third of a pipe; that is, forty two wine gallons; …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Tiercé — Tiercé …   Wikipedia Español

  • tiercé — tiercé, ée (tièr sé, sée) part. passé de tiercer. 1°   Haussé d un tiers, en parlant d un prix. Bail tiercé. 2°   Qui a reçu un troisième labour. Champ tiercé. 3°   Terme de blason. Se dit d un écu qui est divisé en trois parties. Tiercé en bande …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Tierce à cœur — est un film français réalisé par Jacques de Casembroot sorti en 1947. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution 4 Lien externe …   Wikipédia en Français

  • tierce — (n.) old unit of measure equal to one third of a pipe (42 gallons), 1530s, from Anglo Fr. ters, O.Fr. tierce, from L. tertia, fem. of tertius a third, from root of tres three (see THREE (Cf. three)). Also used in Middle English for a third part… …   Etymology dictionary

  • Tierce — (fr., spr. Tiers), 1) (Tertie), der 60. Theil einer Secunde; 2) dreitägiges Wechselfieber; 3) englisches Branntweinmaß zu 42 Gallons (à 4,543 Litres) …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Tierce — (spr. tīrß), engl. Flüssigkeitsmaß, 1/2 Puncheon oder 1/3 Pipe = 42 Gallonen: in England = 190,83 Lit., in den Vereinigten Staaten = 158,98 L., hier für Leinsaat 7 Bushels, für Fische 300 und für Salzfleisch 304 Pounds; in Dänemark (Tjerce) und… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon